Spirit of Camelia

Divers sujets de discussions, livres, manga, films, cuisines...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage à Uroshima

Aller en bas 
AuteurMessage
Docteur Spider
Fannings
Fannings
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 33
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Voyage à Uroshima   Sam 3 Nov - 23:52

- Nom Japonais : Uroshima Monogatari
- Auteur(s) : FUKUYAMA Yôji
- Genre : Libération sexuelle
- Editeur Japonais : Ohta Publishing
- Editeur Francais : Sakka (Casterman)
- Nombre de Tomes publiés au Japon : One Shot
- Nombre de Tomes publiés en France : One Shot
- Edition française : 1
- Prix : 9.95
- Année de publication au Japon : 2001 (source : manga-news)
- Année de publication en France : 2006
- Sens de lecture : Original.
- Nombre de pages par tome : 192
- Rythme de parution : Terminé



Résumé éditeur : Du héros de Voyage à Uroshima, on ne connaîtra pas le nom, et peu importe. Ce monsieur tout le monde d’âge mûr, dans le train qui le ramène d’un séjour en montagne, rêve qu’il fait l’amour avec une lycéenne devant les autres passagers. A son réveil, le train est arrêté en gare d’Uroshima. Quand la lycéenne de son rêve apparaît, il part à sa poursuite, et découvre une cité dont les habitants jouissent d’une libido exceptionnelle et nullement assujettie à la pudeur. D’abord gêné par la débauche sexuelle environnante, notre héros s’interroge, avant de prendre goût aux coutumes locales.

S’inspire du célèbre conte d’Urashima Tarô, où un pêcheur découvre
un merveilleux royaume sous-marin.

Avis personnel

J'avais suggéré à Dod et Eido de m'offrir ce titre pour mon naniversaire, voici maintenant venu le moment du couperet :

""Yoji Fukuyama fait des oeuvres stranges, que ce soit Jour du loup (Le) ou Bienvenue au Gamurakan. C'est un auteur que j'avais mis dans la case "à surveiller". J'avais noté la sortie de Voyage à Uroshima mais ni la couverture, ni l'histoire d'un mec lambda ne m'attirait (j'aurai dû peut être lire la suite du résumé...). Et puis j'ai interviewé les gérants du Manga Square (interview qui sera un jour sur le site), et au cours de la discution, ce manga est arrivé sur la table, dans la catégorie "c'est dégueulasse, c'est de la merde, qui peut acheter ça ? c'est un manga avec un mec qui passe son temps à enculer les gens." Il n'en fallait pas plus pour me convaincre que je devais absolument lire ce titre. Ne pouvant assumer son achat (qu'aurai dit la charmante caissière de la F... si elle avait feuilletté cette "horreur") je me le suis donc fait offrir. Jusqu'où n'irai-je pas pour assouvir mes petits plaisirs inavouables ?

Lançons-nous donc dans les affres de cette lecture qui s'annonce mouvementée. En 4ème de couverture une tour aux motifs indiens, ou un godemiché, selon l'interprétation. Tout dépend où le voyage conduira notre héros ;-) En fait il s'agit d'un préservatif, un "parfum orange à picots". La lecture de ce titre permet d'éviter les jugements expéditifs.

"Ha ha ha... mais qu'est-ce qui se passe ici ? Ils baisent tous n'importe quand n'importe où...

Ce n'est pas la première fois que le thème d'une sexualité "sauvage" dans un îlot préservé est traité en manga (Initiation, et sans doute d'autre, mais je n'en est lu aucun, je le rajoute sur la liste des mangas à me faire offrir). Je ne suis pas très calé en terme de manga sur la question, cependant je connais mes classiques de "psycho" :
Le personnage va suivre un déconditionnement de sa sexualité, en faisant par exemple tomber le principe de propriété (ce n'est pas MA yuma-chan, c'est celle de tout le monde), puis par exemple celle de la honte d'être nu devant les autres. Bref on est en plein Wilhelm Reich ! (Auteur de La révolution sexuelle ou La structure des masses du fascisme)

Au loin, et dans le même temps certains personnages symbolisent également les limites de ce système, comme le vieux gérant de convini qui visiblement n'attire personne : comme dans les Bronzés (désolé je n'ai pas d'exemple moins kitsch, je recherche le titre d'un roman sur le même sujet, mais je ne le retrouve plus), où ceux qui profitent de l'amour libre ce sont toujours les mêmes.

Sexuellement, ce manga est assez explicite. En fait de sodomie, l'amour en levrette. Ce manga n'a en fait absolument rien de malsain, on ne suit pas les affres d'un détraqué sexuel, mais on nous montre au contraire que c'est le fait de se retenir qui nous détraque. Reste à savoir dans quel monde vit-on, Uroshima ne se trouvant sur aucune carte, mais bon notre bonhomme a d'autres chats à fouetter. Les grilles d'analyse sont multiples, et les mystères nombreux. Ce manga est d'autant plus sain, que l'usage du préservatif est constamment mis en avant.

Graphiquement, la métaphore de l'épouvantail qui symbolise notre quinqua est bien trouvée, bien mis en scène, et peut provoquer l'hilarité selon les situations. De même à un moment il y a un arbre, et en le remettant dans le contexte, il n'a plus la même signifaction.

Finalement, c'est vraiment barré, c'est un grand délire (mais pas le délire total, quoique...). Les scènes sont cocasses, les dialogues savoureux, le dessin pas trop mal. Il faut le lire.

Plus je lis Uroshima, plus je fais la révolution. Plus je fais la révolution, plus je lis Uroshima ;-)

Docteur Spider, 22/10/07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlan-Sayag
Broken Pekoe Souchong
Broken Pekoe Souchong
avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 34
Localisation : Au boulot ou dans mon lit
Loisirs : Mettre les hentaï en pratique
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage à Uroshima   Dim 4 Nov - 21:08

Je l'ai lu et la fiche est sur mon blog depuis... aujourd'hui.

J'ai adoré ! Faut dire que moi tout ce qui est "nachète pas c'est ignoble, c'est de la merde etc." ça m'attire et généralement j'adore. Naturellement ça marche aussi dans l'autre sens "lis ça c'est trop génial !"... généralement je déteste, je vomi etc...

Voyage à Uroshima
n'est pas à mettre entre toutes les mains et il faut un minimum d'ouverture d'esprit pour se lancer dans l'aventure. Ca peut en dérouter plus d'un mais perso j'ai adoré. Le niveau est élevé. C'est recherché et l'auteur va au bout de son idée et j'ai exulté avec lui. C'est grand. En plus de ce queà fit notre grand philosophe doc, je rajouterais qu'il y a des milliers de lectures possible de cette oeuvre et qu'on a une quête de la jeunesse éternelle qui vaut le détour. Bref, il y a des milliers de réflexions qui se dégage de Voyage à Uroshima. Après il faut aimer (ou comprendre), c'est pas pour les bas du front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlan-sayag.oldiblog.com/
Tonda liyeki
Dust
Dust
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 31
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Voyage à Uroshima   Dim 17 Mai - 23:04

Je l'ai lus, il est haletant . (je pense que c'est un bon qualificatif mais comme c'est plus tous frais dans ma passoire[j'ai une très mauvaise mémoire])
J'en garde que j'ai passé un bon moment. Cela c'est sure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage à Uroshima   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage à Uroshima
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Publicités pour le voyage inaugural
» [Larsen, Reif] L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
» voyage interne ..
» Voyage en espagne...forfait bloqué virgin...
» Le voyage de Lapinou - Nouveauté P.4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit of Camelia :: Lecture :: L'aire du manga :: Seinen-
Sauter vers: